VideoProduction2

La production vidéo – Les étapes

La production vidéo peut parfois sembler plus complexe qu’elle ne l’est vraiment.  Tout au long du processus de production, l’objectif demeure cependant toujours le même: créer la meilleure vidéo possible, la mieux adaptée aux besoins du client.  Afin de démystifier certains termes et étapes de production voici une description des 3 grandes étapes de la production vidéo: la pré-production, la production et la post-production.

Pré-Production

Il faut tout d’abord cibler l’objectif de la vidéo avec le client.  Il faudra ensuite travailler sur le concept et le scénario.  Le budget est aussi très  important pour prévoir l’ampleur du projet.  Une fois le concept accepté,  il  faut planifier et coordonner le tournage, l’équipement nécessaire, l’équipe,  la disponibilité des lieux  et les différents intervenants?

Production

La production, c’est pincipalement le tournage; le moment où l’on passe à l’action.  Au  niveau de l’équipement, il y a tout d’abord l’éclairage: souvent composé de 2 ou 3 lumières et d’un ou deux réflecteurs,  qui aident à couper les ombrages trop durs et mettent le sujet en valeur.

La caméra:  il y a tellement de types de caméra que chaque réalisateur utilise une caméra différente.  L’important c’est d’être prêt et bien connaître sa caméra lorsque l’on arrive au tournage pour ne pas commencer à chercher les settings à ce moment là.  Les caméras DSLR permettent d’utiliser les lentilles photo, ce qui amène souvent une image de meilleure qualité.  Aujourd’hui, les caméras enregistrant principalement sur des cartes externes, il est essentiel de prévoir un ordinateur portable afin de pouvoir « backuper » les images dès qu’une carte est pleine.  Copiez vos images sur l’ordinateur et même sur un disque dur externe afin de ne perdre aucun de vos précieux fichiers.

Le son: pour ma part j’utilise un micro-cravate lorsqu’il s’agit d’entrevues statiques, mais il n’est pas rare d’avoir un preneur de son avec une perche et un micro unidirectionnel, qui assure la qualité du son avec un enregistreur externe.  Le preneur de son est  très important lorsque le sujet se promène et qu’il faut être prêt à enregistrer ses paroles.

Pendant le tournage, il est important d’arriver environ 1 heure avant les intervenants si vous avez un « setup » d’entrevue à faire. L’installation de l’éclairage pour les entrevues est ce qui prend  le plus de temps.  Il existe différentes techniques d’éclairage, mais personnellement, j’aime utiliser la lumière naturelle le plus possible.

Prévoyez d’avance une liste des plans que vous aurez besoin de filmer pour présenter les propos des intervenants. Le fait de faire les entrevues avant de tourner les autres images vous donnera aussi d’autres idées des images à filmer.  Assurez-vous d’avoir tous les plans nécessaires, il sera difficile de revenir en arrière une fois le tournage terminé.

Post-Production

C’est l’étape du studio.  Tout d’abord, on prépare les projets de montage et on synchronise le son des entrevues  avec les images prises avec la caméra.  On commence à « dérusher » les images, soit enlever  les éléments indésirables, les répétitions, les bloopers,  on garde les meilleures prises.  On envoit ensuite une première version au client que l’on appelle le bout à bout.

On doit ensuite ajouter le visuel pour imager les propos et cacher les coupures. La musique est primordiale pour donner le ton juste et aider au rythme du montage.  On ajoute ensuite le titrage et on cherche les éléments visuels les plus intéressants en intercallant avec les titrages informatifs.  Ceux-ci vont venir donner l’information sur l’entreprise, le produit, l’événement, les partenaires…

Une fois le montage approuvé par le client, on peut passer à la colorisation puis au mixage.  La colorisation, ou correction de couleur, c’est un peu comme du photoshop : on ajuste les contrastes, la saturations, on équilibre les plans entre eux.  Au niveau du mix, baisser la musique ou la monter pour bien entendre les voix des intervenants, nettoyer la voix des intervenants et parfois enlever du bruit de fond lorsque ça devient gênant.

Enfin, on termine avec l’encodage et l’upload final. Principalement, il faut encoder la vidéo en format H264 de très bonne qualité, et ensuite on envoie sur Youtube ou Vimeo.  Pour les vidéos corporatifs, il est préférable d’utiliser la plate-forme de diffusion Youtube, parce qu’avec les bons mots clés, votre vidéo pourra apparaître dans les résultats de recherche de Google plus facilement.  Il ne reste plus qu’à partager le lien youtube, sur le site web ou les réseau-sociaux : FaceBook, Linkedin, Twitter.  Et pourquoi pas prévoir un budget pour le placement média. La vidéo sponsorisée sur Facebook et Linkedin sont particulièrement efficaces lorsque bien ciblées.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter, au plaisir!

François Bouliane, Réalisateur